Les types de taille

Les types de taille

·  Taille de formation
Établir une bonne structure de la ramure des jeunes arbres. Se pratique pendant les premières années suivant la plantation.

·  Taille d'entretien
Conserver la forme et la dimension, rendre le feuillage plus fourni, faire pénétrer la lumière, améliorer la floraison ou supprimer les branches mortes, faibles, trop longues et en excès. Se pratique annuellement.

·  Taille de rajeunissement
Effectuer un rabattage sévère des branches afin de provoquer l'apparition de rejets ou de drageons. S'échelonne parfois sur plus d'une saison, se fait au besoin.

·  Élagage ou émondage
Réduire la ramure des arbres en enlevant de grosses branches. Se fait selon les besoins.

·  Taille de fructification
Favoriser la production de fruits chez les arbres et les arbustes fruitiers. Se fait à chaque année.

 


Les bonnes façons de tailler

Voici quelques règles simples pour effectuer une bonne taille:

·  L'angle de coupe
Tailler en biseau les petites branches à 0,5 cm au-dessus d'un bourgeon en donnant un angle (de 30°) dans la même direction que le bourgeon.

 

·  Raccourcir une branche trop longue
Couper la branche, avec un sécateur ou une scie, à l'aisselle d'une ramification secondaire orientée dans la même direction que la branche originale et préférablement poussant à l'horizontale ou située sur le côté inférieur de la branche à raccourcir.

 

·  Reformer la flèche terminale d'un arbre. Si la flèche d'un arbre a été brisée ou si l'arbre présente plus d'une flèche, sélectionner la branche la plus vigoureuse et qui présente une croissance la plus verticale possible. Couper en biseau juste au-dessus de cette branche. Si nécessaire, tuteurer la flèche pour la diriger en position verticale et lui assurer sa dominance. La flèche d'un arbre est le prolongement du tronc jusqu'à son sommet.

 

·  Enlever une branche jusqu'au tronc
Ne pas couper une branche jusqu'au ras du tronc. Couper juste au-dessus du renflement situé à la base de la branche à son point d'attache sur le tronc. Ce renflement est un collet cicatriciel qui refermera la blessure plus rapidement.

 

·  Enlever une grosse branche de plus de 3 cm de diamètre.
Afin de ne pas infliger une déchirure sur le tronc, procéder en trois étapes:
a) Faire une incision avec la scie sous la branche, à 30-40 cm du tronc.
b) Scier la branche quelques centimètres plus haut que l'incision.
c) Enlever le chicot en le sciant juste au-dessus du renflement cicatriciel à la base de la branche.

 

·  Enduit protecteur: il est préférable de ne rien appliquer sur la surface des blessures occasionnées par la taille afin qu'elles sèchent rapidement et d'éviter qu'elles pourrissent. On favorise ainsi le processus de cicatrisation naturelle.

 

La taille des arbres

L'émondage et la taille de rajeunissement s'effectuent en général tôt au printemps, avant le débourrement des bourgeons, en mars et avril. Les bouleaux et les érables se taillent à l'automne après la chute de leurs feuilles pour limiter un écoulement trop important de sève qui pourrait occasionner la dessiccation de la branche taillée. Ne jamais tailler plus du tiers de la cime. Certains arbres, comme les pommetiers et les tilleuls, émettent parfois à leur base des gourmands. Il importe de les enlever dès leur apparition.

 

La taille des arbustes

La taille d'entretien. La taille d'entretien des arbustes a pour but d'éclaircir une ramification trop dense, diriger la forme de la plante ou limiter son développement.

La taille des branches est sélective et non drastique. Elle consiste à éliminer les tiges les plus vieilles et les plus faibles et à raccourcir les branches trop longues en les taillant au-dessus d'un bourgeon ou d'une petite branche secondaire.

La période pour pratiquer ce type de taille est en fonction du type de floraison de l'arbuste:

·  Les arbustes à feuillage décoratif (Ex. cornouiller, physocarpe) et ceux qui fleurissent sur le nouveau bois de l'année (Ex. hydrangée paniculée, potentille, sureau) sont taillés tôt au printemps, en avril ou début mai. Ce sont généralement des arbustes qui fleurissent au milieu de l'été et en automne.

·  Les arbustes qui fleurissent sur le bois de l'année précédente (Ex. lilas, weigelia, spirée van Houtte) se taillent après la floraison. Ceux-ci fleurissent au printemps et au début de l'été.

Pour une liste plus complète des arbustes et de leur période de taille d'entretien, consulter nos tableaux dans la section Arbustes.

 

La taille de rajeunissement

La taille de rajeunissement se pratique sur des arbustes négligés ou trop vieux qui ne fleurissent presque plus ou dont la dimension est devenue hors de proportion avec l'aménagement.

·  Ce type de taille peut être échelonné sur une période de 2 ou 3 ans où l'on élimine progressivement les bois morts et les vieilles tiges tout en raccourcissant les branches. Au bout de cette période, il ne reste que des tiges jeunes et vigoureuses. Le rajeunissement progressif convient aux arbustes à feuillage persistant (Ex. rhododendrons) et ceux dont la croissance est lente ou fragile (Ex. érable japonais, cerisiers décoratifs).

·  La taille de rajeunissement peut aussi être sévère. Elle consiste alors à rabattre toutes les tiges de l'arbuste à environ 15-20 cm du sol. Les arbustes à croissance rapide conviennent le mieux à ce type de taille drastique (Ex. physocarpe, chèvrefeuille, cornouiler, spirée, rosier rustique). Ils réagiront en émettant plusieurs nouvelles pousses qui atteindront une taille convenable en une seule saison.

 

La taille des conifères

Certaines espèces de conifères répondent moins bien à la taille que d'autres. Dans les petits jardins, il est donc préférable de sélectionner des cultivars nains ou à croissance lente.

Les grosses branches des grands conifères sont enlevées à l'automne, en octobre-novembre, afin de prévenir un écoulement abondant de sève résineuse.

La taille des jeunes pousses des conifères se fait normalement après la première croissance abondante, soit à la mi-juillet. Il faut normalement éviter de tailler dans les rameaux de plus de 2 ans car les nouvelles repousses sont faibles ou inexistantes (Ex. cèdre, if).

 

Chez les sapins, les épinettes et les pins, la taille d'entretien consiste à enlever en début d'été, en juin, le 1/3 des nouvelles pousses avant que les aiguilles ne soient complètement développées et étalées. Si l'on ne veut pas d'aiguilles brunies au bout, on fait cette opération en tirant sur les nouvelles pousses avec les doigts.

Les branches des genévriers et des faux-cyprès sont taillées à l'intersection d'un rameau présentant une repousse.

 

Les outils pour la taille

Ils doivent être bien affûtés et propres. Nettoyer avec de l'eau javelisée entre chaque utilisation afin de prévenir la dissémination des maladies.

 

Sécateur: pour couper les petites branches. Versatile et d'utilisation courante. Préférer les modèles dont on peut affûter et remplacer la lame. Le sécateur est le principal outil de taille du jardinier. Il permet de couper branches mortes ou malades, fleurs fraîches ou fanées... Il est donc essentiel d'investir dans un outil de qualité. Une fois la passion du jardinage confirmée, opter pour un modèle de professionnel dont les pièces se remplacent en cas de bris. L'étui permet de retrouver facilement le sécateur tout en le protégeant. Choisir un étui lavable et résistant à la pourriture. Idéalement, elle doit pouvoir s'attacher à la ceinture. Ranger simplement la ceinture sur un clou, avec l'étui et le sécateur, une fois le jardinage terminé.

Coupe-branche: ou ébrancheur ou sécateur à long manche. La lame plus robuste permet de couper des branches plus grosses. Les longs manches permettent d'atteindre facilement les branches situées au centre d'un buisson. Le coupe-branche permet de couper et d'atteindre des branches plus hautes et plus grandes. Il s'avère très utile pour ceux qui entretiennent des terrains boisés. Choisir un outil en fonction de son poids. Opter pour un modèle qui peut être affûté et avec des poignées robustes qui ne casseront pas. Ceux qui sont munis de coussinets en caoutchouc absorbent les chocs lors de la coupe.

Scie à élaguer: indispensable pour couper les branches trop grosses pour les sécateurs. Les lames courbes finissant en pointe sont pratiques pour couper des branches difficiles d'accès. Choisir une scie avec une lame interchangeable et assez souple. Pour plus de sécurité, prévoir un étui.

La cisaille à haie: servent principalement à effectuer une taille d'entretien des haies, des arbustes et des conifères. On peut opter plutôt pour un taille-haie: Choisir une cisaille qui ne soit pas trop lourde, avec une lame affûtable et dont la longueur du manche est adaptée à la taille du jardinier. Vérifier le confort des poignées à l'achat.

L'élagueur ou échenilloir ou encore sécateur sur manche télescopique. Utilisé pour atteindre les branches hautes. Certains modèles présentent le sécateur et la scie à élaguer sur le même outil. Choisir en fonction du poids avec un manche télescopique et des pièces interchangeables. Il peut être loué annuellement. Il sert à tailler les grosses branches et les branches plus hautes mortes au cours de l'hiver.

 

Avec toutes ces informations et les bons conseils de nos experts RONA en horticulture, vous devriez faire l'envie du voisinage, du moins susciter leur admiration.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×